Le guide de la carte de visite pour les entrepreneurs

 

Pourquoi donne-t-on une carte de visite?

Souvent pour que notre interlocuteur garde nos coordonnées en espérant rester en contact avec lui. Pour un entrepreneur, c’est une occasion d’échanger son identité professionnelle.
Même si on connait déjà la personne, c’est un prétexte pour lui préciser notre adresse email ou celle de notre site web (ne pas écrire à la main ces informations car parfois c’est illisible).

Cela fait plus d’un an que je suis dans l’entrepreneuriat, et je «collectionne» des centaines de cartes de visite. Normalement je note sur la carte, la date de la rencontre et à quelle occasion. Pour 10% de ces contacts, je mets leur carte de coté parce que j’ai apprécié la personne mais aussi pour le design et la qualité de la carte, et je me dis toujours «Je vais les recontacter ».

Psychologiquement, une très «bonne» carte doit donner une impression de «sérieux», notamment pour quelqu’un qui travaille dans le secteur du service et/ou du créatif. Un proverbe dit «don’t jugde a book by its cover» (l’habit ne fait pas le moine !). Mais malheureusement, pour un premier contact on est tous comme ça !

 

L’art de donner sa carte de visite

Si vous rencontrez des gens dans une réunion ou un séminaire, et que vous recevez une dizaine de cartes, comment vous rappellerez-vous des visages qui se cachent derrière ces cartes dans un mois ou un an?

A part les contenus, la façon dont vous allez distribuer votre carte peut donner une impression positive ou négative sur vous. Quand je renouvelé mes cartes ou quand je les distribue, j’essaie d’appliquer ces conseils:

1.Donner sa carte poliment
C’est une règle absolue! Je trouve que la façon avec laquelle les japonais donnent leur carte, avec deux mains, est un bon exemple (mais je ne fais pas toujours comme eux).
Il m’est arrivé qu’une femme dans un meeting distribue ses cartes en les jetant vers chacun sur la table! Parce que je n’ai jamais eu vraiment besoin de son service, sa carte a fini dans la poubelle!

2.Parler d’abord…donner sa carte ensuite
Dans une rencontre professionnelle, il y a parfois quelqu’un qui distribue sa carte à tout le monde, avant même de se présenter! Croit-il qu’avec sa carte on va le recontacter et faire des affaires avec lui?
On est tous des humains, parler (en face à face) est plus important que de donner une carte!

3.Noter des informations sur une carte, mais pas devant votre contact
Même si vous parlez pendant 1 heure avec quelqu’un que vous ne connaissez pas vraiment lors d’une rencontre, vous allez probablement oublier son visage. Notez sur sa carte la date, l’occasion et à quoi la personne ressemble physiquement. Mais pas devant elle, bien sur!
Noter quelque chose sur une carte devant son propriétaire, cela aussi est un manque de respect.

4. Avoir une carte mise à jour
Mettez votre numéro de téléphone et votre adresse émail les plus récents. Je sais ce n’est pas facile pour tout le monde de renouveler son stock de cartes à chaque changement (ça coute relativement cher!). Moi, je garde encore mes anciennes cartes et je raye mon ancien email/téléphone.
Je donne ces cartes dans les cas urgents seulement, ou à quelqu’un que je connais déjà et je lui explique pourquoi.

5. Pas de carte «gratuite»
Il y a de plus en plus de sites sur internet où l’on peut créer sa carte de visite gratuitement. En échange, vous aurez sur la carte une mention «la carte gratuite offerte par…». Si vous voulez une carte de visite réservée à votre environnement professionnel et que vos contacts vous prennent au sérieux, investissez un peu en payant la fabrication de vos cartes.

 

Design et contenus

Il y a pas mal de personnes qui ne veulent pas investir dans une carte faite par un spécialiste. Le résultat est que la carte de visite est mal faite et esthétiquement très laide. Si vous avez des bases de dessin et de création de logo et que vous savez utiliser un logiciel de design, une consultation avec un designer pro vaut le cout. Si votre budget est très serré, sur Internet il y a pas mal de professionnels qui offrent des tarifs intéressants. Vous pouvez juger de leur travail avant de les contacter.

Pour ceux qui veulent renouveler leur carte de visite professionnelle ou créer leur carte pour la première fois, voici quelques conseils:

1. Forme et design – minimaliste ou extravagant ?

Sauf si vous êtes un designer graphique ou issu d’un autre métier du design et que vous connaissez ces notions, utiliser un matériau à base de papier aux dimensions standards (env. 8,5 x 5,5 cm) avec une couleur claire, de préférence blanche. C’est toujours très courant dans le monde des affaires. La couleur foncée empêche les personnes de noter sur la carte.

Quelques points importants sur le design:

 

Lisibilité
C’est l’objectif n°1. Pourquoi compliquer les choses? Choisissez une police de caractère «classique» et assez grande.

 

Esthétique
Pensez à ajuster votre logo aux dimensions de la carte. Pas trop gros ni trop petit.

Sens
On lit normalement de gauche à droite, et de haut en bas. Mettez les informations les plus importantes le plus en haut.

 

Utilité
Laisser un espace sur la carte pour annoter. Comme moi, il y a beaucoup de gens qui prennent des notes sur une carte (la date de la rencontre par exemple). Même si cet espace est sur la face recto, cela aide un peu! Si vous faites une carte recto-verso, laissez toujours un peu d’espace pour que l’on puisse écrire dessus.

 

Si vous voulez vraiment être remarqué, cela ne vous empêche pas d’utiliser une forme, un matériau et un design «hors normes».

Mais, je vous préviens, cela peut ne pas être très pratique pour les autres. Une dimension trop importante ou un format non rectangulaire rende une carte difficile à garder. Un design trop «extravagant» qui ne correspond pas à votre métier ou à votre personnalité peut être contre productif (et surtout revenir beaucoup plus cher à fabriquer).

 

2. Le contenu – informatif ou promotionnel ?

Le but d’une carte, comme je vous l’ai dis plus haut, est de rester en contact et d’être identifié facilement. Si vous travaillez souvent avec des étrangers, pensez à faire une deuxième version (en anglais par exemple) ou ajoutez cette version sur la face verso.

Les contenus qui ne doivent pas manquer:

Informations de base

J’ai dans ma «collection» deux ou trois cartes de visite qui ne comportent pas de nom!
Donc de base, mise à part votre nom:

  • Numéro de téléphone (portable ou fixe, ou les deux). N’oubliez pas d’ajouter le code du pays avant votre numéro (+33, ou 0033). Si vous la donnez à quelqu’un qui habite à l’étranger, ça lui facilite la vie.
  • Votre titre (vous faites quoi?)
  • Email et l’adresse de votre site web (si vous en avez un)
  • Adresse physique, sinon mettez le nom de la commune ou de la région où vous travaillez. Beaucoup d’entrepreneurs n’ont pas envie de mettre leur adresse physique (souvent liée à leur domicile). Moi je vous conseille de mettre au moins le nom de votre ville ou de votre région, comme ca on sait où vous travaillez habituellement. Si vous travaillez dans plusieurs villes, mettez par exemple «Jean Dupont, graphiste, Paris – Lyon – Strasbourg»

Logo et slogan

Mettez votre logo en avant ou de façon à le remarquer si vous pensez que votre marque est la plus importante.

Ajouter aussi à coté du logo, votre métier («conseil en gestion de patrimoine» par exemple) ou votre «promesse» marketing (par exemple «dépannage informatique 24/24»). Sauf si vous êtes une marque très connue, comment peut-on savoir ce que vous faites?
Ne mélangez pas l’objectif d’une carte de visite avec celui d’une brochure.
Si vous voulez promouvoir votre produit ou service («nous référençons votre site sur les premières pages de Google en 1 semaine», «50% de réduction si vous nous appelez»), mettez cette information plutôt sur la face verso…mais si pouvez l’éviter, c’est mieux !

 

Après avoir lu mes conseils, faites cette exercice:
Prenez plusieurs cartes de visite d’autres entreprises/personnes et observez-les une par une en répondant à ces questions:
Pouvez-vous identifier immédiatement ces informations essentielles ?

  • Nom, métier, email, numéro de téléphone?
  • Dans quelle ville il ou elle travaille?
  • Avez-vous réalisé à qui appartient cette carte ?
  • Avez-vous envie d’avoir le même type de carte (design, couleur, lisibilité)?

Après ces réponses, il est temps pour vous de réfléchir à votre carte de visite existante!
Source photos : Dailypoetics (Flickr)